Faut-il s’entraîner à jeun pour maigrir ?

Est-il nécessaire de s’entraîner à jeun pour maigrir davantage ? Une récente étude apporte des éléments complémentaires sur cette question sujette à de nombreux débats… 

Pour maigrir : associer sport et régime alimentaire

Pour maigrir, vous l’avez bien compris, associer exercice physique et régime alimentaire est bien plus efficace qu’un régime seul. L’exercice régulier a notamment un impact sur la graisse abdominale. Bien entendu, la perte de poids est effective à condition de ne pas manger davantage pour compenser les dépenses énergétiques liées à l’exercice.

Coaching nutrition

Régime alimentaire

 

S’entraîner à jeun pour faciliter l’oxydation des lipides

Dans le but de favoriser l’amaigrissement, il a été proposé de réaliser des entraînements aérobies à jeun pour utiliser davantage de lipides pendant l’effort. Effectivement, des études ont pu montré que ce type d’entrainement améliore l’oxydation des acides gras et favorise les processus d’adaptation en ce sens.

 

L’entrainement à jeun fait-il réellement maigrir davantage ?

Si favoriser l’oxydation des lipides est une chose, obtenir un amaigrissement plus important en est une autre, car il dépend aussi du déficit énergétique créé.

Jusqu’à présent les chercheurs s’intéressaient surtout  à l’impact d’entraînements conduits ou non à jeun sur la composition corporelle lors d’un régime alimentaire normal. Une étude récente s’est,  elle,  intéressée à l’impact de ces entraînements à jeun  pendant une période de restriction énergétique.

Il s’avère que dans cette étude, les entraînements à jeun ne permettent pas d’obtenir une perte de masse grasse significativement plus élevée par rapport aux entraînements réalisés après avoir mangé.

Toutefois, ces premiers résultats ont été obtenus avec un faible échantillon (et une variation inter-individuelle assez élevée en ce qui concerne la composition corporelle),  ce qui peut expliquer les difficultés à mettre en exergue l’influence de l’un ou l’autre protocole.

En tout cas, une chose est sure , la question risque d’animer encore bien des débats au sein de la communauté scientifique !

The following two tabs change content below.

Isabelle MISCHLER

NUTRITIONNISTE chez NUTRIMOVE
Docteur ès-sciences en nutrition, spécialisée en nutrition du sportif, j'interviens auprès des sportifs de haut-niveau et des équipes nationales. Je suis également consultante et formatrice (Formatrice référencée PNNS) auprès des entreprises, des professionnels du sport et de la santé.

Isabelle MISCHLER

Docteur ès-sciences en nutrition, spécialisée en nutrition du sportif, j'interviens auprès des sportifs de haut-niveau et des équipes nationales. Je suis également consultante et formatrice (Formatrice référencée PNNS) auprès des entreprises, des professionnels du sport et de la santé.

1 réponse

  1. IMC calcul dit :

    Très bon article ! Merci 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *