Warning: Parameter 1 to wp_default_styles() expected to be a reference, value given in /homepages/40/d146475493/htdocs/actualites/wp-includes/plugin.php on line 601

Warning: Parameter 1 to wp_default_scripts() expected to be a reference, value given in /homepages/40/d146475493/htdocs/actualites/wp-includes/plugin.php on line 601
Pourquoi le No Shot gun est-il un produit dopant ? Pourquoi le No Shot gun est-il un produit dopant ?

Pourquoi le No Shot gun est-il un produit dopant ?

Le complément alimentaire NO shot gun fut sous le feu des projecteurs cet été après la sanction pour dopage prononcée contre Alice DECAUX. Mais pourquoi ce complément alimentaire qui fait fureur est-il considéré comme dopant ?

Des amphétamines dans le NO Shot gun

NO shot gun

NO shot gun

Les principales propriétés du NO shot gun mises en avant par le fabricant sont liées à la présence de créatine et d’acides aminés. En analysant la composition du produit, il est également possible de se rendre compte que le fabricant a ajouté un ensemble de composés sensés améliorer les capacités mentales et d’entrainement. Parmi eux figurent de la methyl-phényléthylamine.  

Cette substance ne figure pas sous cette dénomination dans le décret du 19/12/2012 stipulant les substances interdites en compétition. Pourtant, il s’agit du nom scientifique de la méthyl-amphétamine, qui est interdite en compétition.

Ainsi, bien que la présence d’amphétamine n’apparaisse pas clairement sur l’étiquetage, le No shot gun en contient bien! Il est donc un produit dopant interdit en compétition.

Si j’estime qu’il est du ressort de l’athlète de s’informer sur la nature de ce qu’il consomme et de s’abstenir en cas de doute, il faut bien avouer que dans ce cas précis, la tâche n’était pas aisée pour Alice DECAUX.

Améliorer l’information des athlètes sur la composition des compléments alimentaires

Ce nouveau cas de dopage relance le débat sur la qualité de la prévention et de l’information diffusée aux athlètes.

Des pistes de réflexion pour améliorer celles-ci pourraient concerner l’étiquetage des produits, en obligeant, par exemple, les industriels à dénommer les produits dopants comme indiqué sur les listes AMA. Pourquoi également ne pas diffuser des listes AMA reprenant toutes les dénominations scientifiques possibles des substances interdites ?

Conseils avant de consommer un médicament ou complément alimentaire

Comment éviter d’être dopé à votre insu ? Des mesures simples mais efficaces permettent de limiter les risques avant de consommer un nouveau médicament ou complément alimentaire.

Le premier réflexe est de comparer les ingrédients du produit aux listes AMA. En cas de doute ou de dénomination scientifique d’une substance, le mieux est de prendre conseil auprès d’un médecin du sport ou d’un pharmacien. L’utilisation du site internet de l’AFLD ou de l’application Sport protect peut aussi vous renseigner sur la nature du produit.

Pour plus de sécurité, vous pouvez également vous tourner vers les produits labellisés Sport Protect ou conformes à la norme NF V94-001.

Enfin, il est fortement conseillé de noter les numéros de lots des produits utilisés afin de pouvoir demander un contrôle de ceux-ci en cas de souci !

The following two tabs change content below.

Isabelle MISCHLER

NUTRITIONNISTE chez NUTRIMOVE
Docteur ès-sciences en nutrition, spécialisée en nutrition du sportif, j'interviens auprès des sportifs de haut-niveau et des équipes nationales. Je suis également consultante et formatrice (Formatrice référencée PNNS) auprès des entreprises, des professionnels du sport et de la santé.

Isabelle MISCHLER

Docteur ès-sciences en nutrition, spécialisée en nutrition du sportif, j'interviens auprès des sportifs de haut-niveau et des équipes nationales. Je suis également consultante et formatrice (Formatrice référencée PNNS) auprès des entreprises, des professionnels du sport et de la santé.

1 réponse

  1. nutrition dit :

    De toute manière le dopage, tôt ou tard ils se feront attraper… Merci pour cet article.