Warning: Parameter 1 to wp_default_styles() expected to be a reference, value given in /homepages/40/d146475493/htdocs/actualites/wp-includes/plugin.php on line 601

Warning: Parameter 1 to wp_default_scripts() expected to be a reference, value given in /homepages/40/d146475493/htdocs/actualites/wp-includes/plugin.php on line 601
Kiteboard et nutrition : interview de la kitesurfeuse Charlotte CONSORTI Kiteboard et nutrition : interview de la kitesurfeuse Charlotte CONSORTI

Kiteboard et nutrition : interview de la kitesurfeuse Charlotte CONSORTI

Charlotte CONSORTI, notre sportive du mois, est détentrice du record du monde féminin de vitesse à la voile et double championne du monde de kitespeed. Elle nous explique comment elle gère son alimentation pendant sa saison sportive, qu’elle soit chez elle, en déplacement à l’étranger ou encore en compétition. Découvrez son témoignage…et sa manière d’aborder la nutrition un peu différente de celle des autres sportifs que nous avons déjà interviewés.

Interview de Charlotte Consorti

Charlotte, peux-tu te présenter rapidement ?

Charlotte CONSORTI

Charlotte CONSORTI Crédit photo : Charlotte CONSORTI

Je suis kitesurfeuse professionnelle. Il y a plusieurs disciplines en kitesurf: le freestyle, la race, la vague, la longue distance et la vitesse. Je pratique toutes les disciplines mais uniquement la vitesse en compétition et un peu de longue distance. La vitesse qui est ma spécialité consiste à aller le plus vite possible sur une ligne droite de 500M. C’est une chasse au record homologuée par la WSSRC (World Sailing Speed Record Council ). Tous les supports à voile sont réunis dans cette classification: windsurf et bateaux à voile comme Yellow Pages ou l’Hydropthère. J’ai le record du monde féminin de vitesse à la voile.

Depuis combien de temps pratiques-tu le kiteboard ?

Depuis 12 ans, j’ai effectué mon premier stage pour apprendre le kite en 1999. C’était à côté de chez moi sur l’étang de Thau dans l’école Fildair. Le kite était tout nouveau à cette époque et c’était une des premières écoles à ouvrir en France.

Comment en es tu arrivée à pratiquer ce sport ?

Depuis toute petite j’ai toujours adoré la mer. J’ai grandi en banlieue parisienne mais je passais toutes mes grandes vacances en bord de mer. J’ai commencé par l’optimiste, enchainé sur le dériveur et le catamaran puis j’ai testé la planche à voile qui est devenue mon loisir préféré. A la fin de mes études je me suis installée à Montpellier pour pouvoir pratiquer plus souvent. C’est là que j’ai découvert le kite et que c’est devenu une passion!

Quel est ton palmarès ?

 

  • 2011: 1ère Longue Distance, Mondial du Vent, Leucate, France et à la 1ère Orange Speed Crossing, Kitesurf vs WIndsurf, Leucate, France
  • 2010: Record du Monde féminin de vitesse à la voile, 50,43 noeuds-93km/h, Namibie 10 ème temps mondial hommes/femmes confondus
  • 2009 :Vice Championne du Monde de Kitespeed et Championne de France de Kitespeed
  • 2008: Championne du monde de Kitespeed et Championne de France de Kitespeed
  • 2007 :Championne du Monde de Kitespeed
  • 2006 :Vice Championne du Monde de Kitespeed
  • 2005 :Record du monde kitespeed féminin avec 33.47 nœuds, Leucate.
  • 2004: Record du monde kitespeed féminin avec 33.24 nœuds, Leucate.

Comment s’organise ta saison sportive ?

La saison commence en général en avril au Mondial du vent avec l’Orange Speed Crossing. Une superbe épreuve de vitesse qui réunit windsurf et kitesurf et se termine en Novembre avec les Championnats du Monde.

J’imagine que tu voyages beaucoup autour du globe pour pouvoir t’entrainer ?

Oui entre l’entrainement et les compétitions je bouge beaucoup. Je fais trois gros entrainements à l’étranger en décembre, février et aout car en décembre et en février il fait trop froid en France pour s’entrainer efficacement, et au mois d’aout car il y a peu de vent et beaucoup trop de monde sur les plages.

En janvier je pars à la neige car cela fait du bien de faire une pause et le snowboard est une excellente préparation pour la saison.

Quel est ta journée d’entrainement type?

Je n’ai pas de journée type. Mes journées sont entièrement dictées par le vent. La premier chose que je fais le matin en me levant c’est regarder les prévisions météos. Je passe beaucoup de temps à surveiller où le vent se lève grâce a internet. S’il n’y a pas de vent chez moi je prends la route à la recherche de bonnes conditions entre Marseille et Perpignan.

A la fin de la journée si je n’ai pas trouvé de vent je vais faire une petite heure d’entraînement en salle ou je vais courir.

Adoptes-tu une alimentation particulière pendant les jours d’entrainement ?

J’évite d’avoir un trop gros repas juste avant d’aller naviguer, en général je mange deux barres de protéines ce qui me permet de digérer rapidement et d’avoir l’énergie nécessaire à mon entraînement. Si j’ai beaucoup navigué dans la journée et que je me sens fatiguée musculairement je prends des acides aminés (B.C.A.A) le soir.

N’est ce pas trop difficile de bien s’alimenter en déplacement ?

Si c’est toujours un casse tête. Mais je reste dans les valeurs sûres: les pâtes et le riz pour les glucides lents, le fromage blanc, le poulet et les œufs pour les protéines, et les fruits secs pour les sucres rapides! En général ce sont des aliments simples que l’on trouve partout. Je prends en compléments un mélange de pro biotiques et de vitamines car le changement d’alimentation est toujours traumatisant pour l’organisme et il n’a pas besoin de ça en plus du stress de la compétition.

En général, comment se déroulent les compétitions ?

Nous passons souvent toute la journée sur la plage en combinaison et les manches de 1H30 à 2H s’enchaînent de 9 H à 18H en fonction des conditions météos avec des pauses d’une 30min à 1h. C’est pourquoi l’hydratation et l’alimentation ont des rôles primordiaux. Le corps subit des changement de température tout au long de la journée. Nous perdons beaucoup d’énergie à cause du froid en attendant sur la plage car nous n’avons pas le temps de nous changer. Avec le vent et mouillé même au soleil la température ressentie chute très vite. Lorsque nous retournons à l’eau avec l’action nous nous réchauffons. Nous nous déshydratons très vite sans nous en rendre compte. C’est difficile d’avaler quelque choses car nous n’avons pas le temps de le digérer. J’utilise beaucoup les gels et boissons énergétiques pour recharger mes réserves tout au long de la journée.

En vue d’une compétition, changes-tu tes habitudes alimentaires ?

Oui pour les grosses compétitions telles les tentative de record ou championnat du monde. J’essaye d’avoir une alimentation plus riche en protéines deux à trois mois avant la compétition avec un entrainement en salle adapté pour augmenter ma force musculaire. J’élimine au maximum la junk food. Je fais également une cure de HMB et de créatine.

De quoi est composé ton petit déjeuner, le matin d’une compétition ?

Je suis complètement fan du gâteau au chocolat Eafit (Inergy Cake Choco), il a tout ce qu’il faut pour tenir le coup longtemps, protéines, vitamines et sucre rapide avec digestion facile et en plus il est aussi délicieux qu’un fondant au chocolat! J’ai la maitrise totale de sa cuisson au micro ondes et je le laisse légèrement coulant à l’intérieur! Le problème c’est que par contre en déplacement je n’ai pas toujours un micro ondes à disposition. Je fais donc avec ce qu’il y a: bananes, fromage blanc et je m’achète en complément des céréales complètes avec des fruits secs et des noix. En général on en trouve dans tous les pays. Je me lève assez tôt pour avoir le temps de digérer car sinon avec la pression du harnais sur le ventre et le stress, c’est fatal, je ne me sens pas bien.

Comment gères-tu la déshydratation notamment liée au vent et au soleil ?

Je bois beaucoup, en compétition j’ai toujours plusieurs gourdes de boissons isotoniques pour avant et pendant et des boissons protidiques pour après. C’est très important car si je ne m’hydrate pas assez je le ressens tout de suite av
ec des crampes et dans l’eau ça ne pardonne pas! Le reste de l’année j’ai toujours des bouteilles d’eau dans ma voiture et une sur la plage. Je bois de l’eau plate avant et pendant et eau gazeuse après pour la récupération. Je bois également beaucoup de soda light à base de caféine ou de taurine, ça se boit plus facilement que l‘eau et ca redonne un petit coup de fouet.

Pour terminer, peux-tu nous décrire ton alimentation dans les heures qui suivent la compétition. Fais tu attention à la récupération ?

Oui je fais très attention à la récupération. Je bois beaucoup, une boisson post effort ou une eau riche en minéraux et bicarbonate (type St Yorre, Salvetat…) pour limiter le stress-oxydatif et neutraliser l’acidité. Je prends des gels post effort ou des barres de protéines si je n’ai pas trop eu le temps de manger dans la journée pour recharger mes réserves. Et je prends des acides aminés en gélules le soir pour la régénération musculaire.

Quels sont tes petits péchés mignons en matière d’alimentation ?

Je crois que la liste serait beaucoup trop longue ! Je suis très gourmande j’aime le sucre et le chocolat…du nounours au chocolat au Jelly beans. En matière d’alimentation je suis restée une vraie enfant accro aux bonbons 🙂

Pour suivre Charlotte :

Page Facebook: http://www.facebook.com/pages/Charlotte-Consorti/203370946341007

Twitter: http://twitter.com/@charlottespeed

Site internet: http://www.charlotteconsorti.com

NDLR : Charlotte CONSORTI est sponsorisée entre autre par EA FIT.

The following two tabs change content below.

Isabelle MISCHLER

NUTRITIONNISTE chez NUTRIMOVE
Docteur ès-sciences en nutrition, spécialisée en nutrition du sportif, j'interviens auprès des sportifs de haut-niveau et des équipes nationales. Je suis également consultante et formatrice (Formatrice référencée PNNS) auprès des entreprises, des professionnels du sport et de la santé.

Isabelle MISCHLER

Docteur ès-sciences en nutrition, spécialisée en nutrition du sportif, j'interviens auprès des sportifs de haut-niveau et des équipes nationales. Je suis également consultante et formatrice (Formatrice référencée PNNS) auprès des entreprises, des professionnels du sport et de la santé.

1 réponse

  1. Voila d’excellents conseils de la part d’une sportive de haut niveau, cela permet de comprendre comment tenir une alimentation saine et se sentir bien rapidement.