Warning: Parameter 1 to wp_default_styles() expected to be a reference, value given in /homepages/40/d146475493/htdocs/actualites/wp-includes/plugin.php on line 601

Warning: Parameter 1 to wp_default_scripts() expected to be a reference, value given in /homepages/40/d146475493/htdocs/actualites/wp-includes/plugin.php on line 601
L'Isirine, protéine messagère des muscles, aurait un effet sur le tissu adipeux L'Isirine, protéine messagère des muscles, aurait un effet sur le tissu adipeux

L’Isirine, protéine messagère des muscles, aurait un effet sur le tissu adipeux

L’isirine, protéine produite par les cellules musculaires à la suite d’un effort, aurait de puissants effets sur la graisse blanche et la régulation de la glycémie.

Découverte de l’Isirine, hormone produite par le muscle

Isirine messagère

Isirine messagère

Publiée dans la préstigieuse revue Nature, les résultats de la recherche menée par des chercheurs américains est une grande avancée. Ainsi, leur étude a permis de découvrir une nouvelle hormone produite après un exercice physique prolongé et qui serait responsable des bénéfices de l’exercice sur le tissu adipeux et le métabolisme glucidique. Cette nouvelle hormone a été baptisée Isirine, du nom d’une déesse messagère grecque.

Les effets métaboliques de l’Isirine

Cette découverte est une étape importante pour mieux comprendre les liens entre exercice physique et bénéfices de santé. Il s’avère que l’Isirine, qui est sécréte par les cellules musculaires, améliorerait le contrôle de la glycémie. Autre avantage de l’isirine, elle favoriserait la transformation de la graisse banche en graisse brune (graisse impliquée dans la thermogénese).

L’isirine n’est pas une hormone de croissance !

L’isirine n’a pas d’effets anabolisants. Si l’isirine est un messager hormonal aux effets métaboliques, elle n’en est pas pour autant une hormone de croissance.

Perspectives d’utilisation de l’hormone Isirine

Les perspectives de cette découverte sont principalement le traitement de l’obésité et du diabète chez des individus sédentaires. Les essais cliniques pour étudier les effets d’injection d’isirine chez l’homme pourrait commencer d’ici 2 ans.

Bibliographie

Boström P, Wu J, Jedrychowski MP, Korde A, Ye L, Lo JC, Rasbach KA, Boström EA, Choi JH, Long JZ, Kajimura S, Zingaretti MC, Vind BF, Tu H, Cinti S, Højlund K, Gygi SP, Spiegelman BM. A PGC1-α-dependent myokine that drives brown-fat-like development of white fat and thermogenesis. Nature. 2012 Jan 11;481(7382):463-8.

The following two tabs change content below.

Isabelle MISCHLER

NUTRITIONNISTE chez NUTRIMOVE
Docteur ès-sciences en nutrition, spécialisée en nutrition du sportif, j'interviens auprès des sportifs de haut-niveau et des équipes nationales. Je suis également consultante et formatrice (Formatrice référencée PNNS) auprès des entreprises, des professionnels du sport et de la santé.

Isabelle MISCHLER

Docteur ès-sciences en nutrition, spécialisée en nutrition du sportif, j'interviens auprès des sportifs de haut-niveau et des équipes nationales. Je suis également consultante et formatrice (Formatrice référencée PNNS) auprès des entreprises, des professionnels du sport et de la santé.

1 réponse

  1. Une belle découverte une nouvelle fois qui va nous permettre de mieux comprendre notre corps et surtout d’améliorer nos recherches pour nous soigner du diabète et de l’obésité.