Récupération : l’intérêt d’une boisson contenant des glucides et des protéines une nouvelle fois démontré

Protéines et glucides sont indispensables pour la récupération!

L’équipe de John BERARDI a récemment montré que l’ingestion d’une boisson contenant à la fois des glucides et des protéines était plus adaptée en période de récupération qu’une boisson contenant uniquement des glucides. Lorsque ce type de boisson est ingéré pendant une période de 6 heures après un exercice intense de cyclisme, la performance réalisée le lendemain lors d’une seconde course est meilleure qu’avec la boisson glucidique. Ces résultats confirment ceux obtenus lors de nombreuses études réalisée sur le sujet et démontrent l’intérêt de la consommation d’un _boisson glucidique et protéinée après un effort physique.

Bibliographie

> Recovery from a cycling time trial is enhanced with carbohydrate-protein supplementation vs. isoenergetic carbohydrate supplementation. > John M Berardi, Eric E Noreen and Peter WR Lemon. Journal of the International Society of Sports Nutrition, (in press)

The following two tabs change content below.

Isabelle MISCHLER

NUTRITIONNISTE chez NUTRIMOVE
Docteur ès-sciences en nutrition, spécialisée en nutrition du sportif, j'interviens auprès des sportifs de haut-niveau et des équipes nationales. Je suis également consultante et formatrice (Formatrice référencée PNNS) auprès des entreprises, des professionnels du sport et de la santé.

Isabelle MISCHLER

Docteur ès-sciences en nutrition, spécialisée en nutrition du sportif, j'interviens auprès des sportifs de haut-niveau et des équipes nationales. Je suis également consultante et formatrice (Formatrice référencée PNNS) auprès des entreprises, des professionnels du sport et de la santé.


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/40/d146475493/htdocs/actualites/wp-includes/class-wp-comment-query.php on line 405

1 réponse

  1. trape dit :

    Cela est connu depuis bien longtemps, et a été relié à la sécrétion d’insuline qui potentialise l’anabolisme, et probablement à l’action des acides aminés sur d’autres hormones anaboliques ou médiateur. La qualité des protéines intervient aussi (protéines de lactosérum dite « rapides »)